Loading images...

About the author

ARM

Related Articles

One Comment

  1. 1

    NADHIR

    Il faut que le débat prenne de la hauteur et que les populations de ces différents pays de la zone CFA puissent débattre sur le fond de cette thématique notamment les orientations de la politique monétaires et en particulier la stabilité mortifère que vous défendez naïvement.
    Par ailleurs, sachez que la monnaie est un fait social, historique, politique et économique. La démocratie que vous défendez activement veut que nous puissions débattre des enjeux aussi importants comme la souveraineté et la monnaie qui sont des politiques publiques inclusives.
    Pourquoi les hommes politiques et les intellectuels comoriens refusent de débattre le principe de la souveraineté et ses services ?
    Le véritable enjeu est le suivant :
    Hormis la souveraineté monétaire, est-ce que le franc CFA répond aux aspirations et aux attentes des peuples concernés ?
    S’agissant des Comores, nous avons un système monétaire en total déphasage avec nos faibles économies. Le franc comorien arrimé à l’euro, une monnaie forte, n’apporte aucune réponse aux importants besoins de financement qu’imposent les nécessités de notre développement endogène.
    La population comorienne reste encore majoritairement rurale dans l’archipel, elle ne bénéficie pas de cette monnaie. En effet, cette population rurale n’arrive pas à emprunter de l’argent pour faire des activités économiques du fait des taux de crédit trop élevés (13 % officiellement mais qui peuvent augmenter jusqu’à 30 % dans les calculs). De surcroît, des milliers de jeunes comoriens ne trouvent pas d’emplois car les porteurs de projet et entrepreneurs n’arrivent pas non plus à accéder aux crédits pour investir.
    Par conséquent, cette stabilité monétaire que vous défendez se traduit par des taux d’intérêts trop élevés pratiqués par les banques de la zone CFA d’une manière générale et qui ne favorisent ni l’investissement ni la création d’emplois dans des pays où les populations ne cessent d’augmenter considérablement.
    Je pense que le système CFA induit plutôt une instabilité chronique depuis sa création en 1945.
    Ainsi, le système fait l’absence d’objectif de croissance dans l’émission des banques.
    Quel est l’objectif principal de cette stabilité monétaire ? C’est de maintenir la stabilité des prix.
    A qui profite ?
    Le franc CFA ne profite qu’à l’élite, les hommes politiques comoriens corrompus et les Groupes étrangers. Une infime minorité de la population qui étrangle la majorité.
    Pour finir, parler de stabilité monétaire, c’est camoufler totalement le mal-être social de toutes ces populations.
    Il s’agit tout simplement d’un argument fallacieux, un fantasme autour d’une monnaie inefficace.
    N.D
    ——————————
    Bonjour, frère Nadir,
    Je vous remercie pour votre analyse.
    Je respecte profondément votre opinion, exprimée avec tant d’argumentations, de pondération et de science.
    Le débat est vaste. Il nous appartient de le lancer, mais loin de toute passion.
    Fraternellement,
    ARM

    Reply

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

2014 Copyright Lemohelien - Développé par TIB Consulting