Loading images...

About the author

ARM

Related Articles

3 Comments

  1. 1

    Ali

    Cher ARM, je constate vraiment que t’es 1 vrai patriote Comorien, les Comores ont besoin de quelqu’un comme toi pour aller de l’avant.
    Jamais j’aurai imaginé que tu pourrais tenir de tels propos sur Mayotte, en tout cas les Comores t’attendent à bras ouvert.

    Reply
  2. 2

    MARANDRAZI

    Je dois avouer que j’ai de plus en plus du mal à savoir le rôle que vous jouez, pour quel but et au pour le compte de qui.

    Autant, il m’arrive souvent à apprécier vos critiques contre la médiocrité politique et intellectuelle des dirigeants comoriens.

    Autant, j’ai toujours eu des doutes sur votre honnêteté intellectuelle et très surpris par votre cynisme à chaque fois que vous abordez les sujets comme le contentieux mahorais, la tournante et le séparatisme. J’ose espérer que vous ne faites pas partie de ces élites africaines que Hassane MAGUED a qualifiées d’imbéciles heureux.

    De grâce, ne donnez pas raison au comportement barbare d’un Mansour Kamardine et de ses obscurantistes compagnons.
    —————–
    Bonjour, frère,
    Les Grands-Comoriens défendent la Grande-Comore, les Mohéliens défendent Mohéli, les Anjouanais défendent Anjouanais. Nous sommes d’accord? Pourquoi donc Mansour Kamardine et les autres Mahorais ne défendraient-ils pas Mayotte? Mon frère, Mayotte est saturée. Elle n’en peut plus. Il est criminel de lui faire supporter toute la surcharge démographique et l’échec socioéconomique des autres îles. Arrêtons l’hypocrisie. Pourquoi avons-nous proclamé l’indépendance pour aller tourmenter une île que nous voulons ramener à notre misère? Et pourquoi les Comoriens le plus bruyants sur Mayotte ne rendent pas leurs passeports français? Mon cousin Mohamed Hamidi vit en France depuis le début des années 1970. Vrai militant comorien, il est resté avec sa vieille carte de séjour, pendant que les «nationalistes» de fin semaine qu’il a connus au sein de l’ASEC ont tous leurs passeports français. Le 9 janvier 2016, je prenais l’avion à Hahaya pour Paris, et telle nièce était très étonnée de me voir avec une carte de séjour, elle qui croyait que j’étais Français. J’essaie juste de ne pas plonger dans l’hypocrisie des autres.
    Cordialement,
    ARM

    Reply
  3. 3

    MARANDRAZI

    Bonjour frère ARM,

    Bravo, tu as toujours les arguments qu’il faut pour convaincre. Tu sais très bien que je suis un admirateur de ton combat pour l’assainissement de la vie politique comorienne, même si j’aurais aimé sincèrement que tu quittes un peu ce rôle de combattant littéraire pour proposer et mener un movement d’action. On est très nombreux à être prêts à te suivre dans ce combat citoyen d’émancipation politique et intellectuel de notre pays. Et j’aurais apprécié également qu’un langage plus modéré soit utilisé dans tes diatribes. L’injure et le dénigrement décrédibilisent souvent les grands combats. Un intellectuel doit toujours utiliser les armes de l’éducation et de l’argumentation objective et non pas la violence verbale.

    Une vidéo circule actuellement dans les réseaux sociaux qui pointe du doigt l’hypocrisie et la médiocrité politique des responsables politiques de l’Afrique francophone. Et en suivant attentivement ce qui se dit dans cette vidéo, on ne peut que se réconforter sur la pertinence de tes critiques contre les élites politiques comoriennes.

    Cette vidéo de la télévision chinoise CCTV est un extrait d’un interview du Professeur Mehlang CHANG, chercheur en économie politique, sur le déclin de l’Afrique francophone, en particulier. Il parle de cette hypocrisie et de cette traitresse de ces élites politiques africaines, sans dignité et sans aucune vertu républicaine, qui constituent la principale cause de ce déclin. Tu dois chercher cette vidéo, je suis sûr que tu l’apprécieras.

    Fraternellement
    ———————
    Bonjour, frère,
    Merci.
    Quand j’étais petit, j’ai été élevé à la dure pour être poli. Je vous assure que je suis poli et j’ai un langage très civilisé quand les circonstances le veulent. Mais, quand je dois parler de cette classe politique comorienne, dans sa pourriture, je suis incapable de faire dans la modération tant elle m’écœure. Je souffre beaucoup en voyant ce qui arrive à notre beau pays. Je déteste ces gens-là. Ce sont des criminels.
    Pour l’instant, je suis en train de m’interroger sur l’opportunité de m’engager en politique. Pourquoi? Parce que je ne vois que de très rares personnes sérieuses parmi nos acteurs politiques. La plupart de ces gens-là sont mes amis ou j’entretiens des relations avec eux. Mais, comment faire quand on a en face de soi des gens qui détestent, souillent et méprisent leur pays?
    En ce moment, je suis un simple exilé politique, mais c’est une voie que j’ai choisie librement. Mon entêtement d’âne rouge de Mohéli ne changera pas les mauvaises orientations d’un mauvais régime politique, mais je reste dans l’écriture. En ce mois d’octobre 2017, Incha Allah, va paraître mon livre intitulé «La présidence tournante aux Comores». En 297 pages, je remets quelques pendules à l’heure. Nous en parlerons.
    En toute fraternité,
    ARM

    Reply

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

2014 Copyright Lemohelien - Développé par TIB Consulting