Loading images...

About the author

ARM

Related Articles

6 Comments

  1. 1

    Ali Madi

    A force de vous lire, sur l’île comorienne de Mayotte, j’ai du mal à vous situer et savoir pour qui et pour quels intérêts vous bossez. Les comores furent un temps colonisées et l’indépendance de façade ne fut proclamés pour 3 îles seulement. La consultation était nationale et non insulaire. Ce n’est pas parce qu’une partie de la population ait voté pour le maintien des comores Francaises que la majorité exprimée pour la souveraineté devrait se contenter de l’amputation d’une partie du territoire. Les exemples que vous mentionnez pour justifier l’occupation de l’île comorienne de Mayotte par le colonel sont incohérents. Sur le nazisme, il faut retenir que les Comoriens de Mayottes sont forcés à parler français, s’acculturer et demeurer des gaulois. Quant aux africains qui s’y réfugient cela n’est nullement une reconnaissance tacite de l’occupation. Les immigrés, sur l’île Comorienne de Mayotte, n’y sont pas pour une représentation officielle et vous le savez. La France peut occuper Mayotte comme elle occupe La Calédonie et d’autres territoires, il n’en demeure pas moins qu’il s’agit d’une occupation illégale. Alors crier, partout, pour Mayotte francaise c’est militer contre l’unité territoriale, l’intangibilité de nos frontières et la séparation d’un peuple frère. Pour une trahison nationale, vous serait sur la voie. Je commence à m’interroger sur les propos de celles et ceux qui voient en vous une volonté manifeste de séparer l’ensemble des îles avec votre slogan favorite: Chacun chez-soi. Mais optimiste que je suis, je continue de croire que finirez par retrouver un sens patriotique. Vous n’êtes pas zemmouriste mais comorien.

    Reply
  2. 2

    Ali Madi

    A force de vous lire, sur l’île comorienne de Mayotte, j’ai du mal à vous situer et savoir pour qui et pour quels intérêts vous bossez. Les comores furent un temps colonisées et l’indépendance de façade ne fut proclamée pour 3 îles seulement. La consultation était nationale et non insulaire. Ce n’est pas parce qu’une partie de la population ait voté pour le maintien des comores Francaises que la majorité exprimée pour la souveraineté devrait se contenter de l’amputation d’une partie du territoire. Les exemples que vous mentionnez pour justifier l’occupation de l’île comorienne de Mayotte par le colon sont incohérents. Sur le nazisme, il faut retenir que les Comoriens de Mayottes sont forcés à parler français, s’acculturer et demeurer des gaulois Comme Hitler aurait voulu faire, autrefois, des français, polonais, et autres. Quant aux africains qui se réfugient sur l’île Comirienne de Mayotte, cela n’est nullement une reconnaissance tacite de l’occupation par leurs pays respectifs. Les immigrés, sur l’île Comorienne de Mayotte, n’y sont pas pour une représentation officielle et vous le savez. La France peut occuper Mayotte comme elle occupe La Calédonie et d’autres territoires, il n’en demeure pas moins qu’il s’agit d’une occupation illégale conformément au droit international. Alors crier, partout, pour Mayotte francaise c’est militer contre l’unité territoriale, l’intangibilité de nos frontières et pour la séparation d’un peuple frère. Pour une trahison nationale, vous serez sur la voie. Je commence à m’interroger sur les propos de celles et ceux qui voient en vous une volonté manifeste de séparer l’ensemble des îles avec votre slogan favorite: Chacun chez-soi. Mais optimiste que je suis, je continue de croire que finirez par retrouver un sens patriotique. Vous n’êtes pas zemmouriste mais comorien. Il faudrait être juste. A vous lire, on est en droit de se questionner sur votre amour des Comores.

    Reply
    1. 2.1

      ARM

      Mon frère, bonsoir,
      Bien au contraire, partout dans le monde, la nation reste liée à l’acceptation de l’autre et à la volonté de vivre ensemble. Pourquoi la Somalie depuis 1990 et la Libye depuis 2011 n’arrivent plus à reconstituer un Etat et une nation? Parce que dans ces pays, c’est la tribu qui prévaut, et chacun veut vivre dans sa tribu. Aux Comores, la tribu s’appelle l’île de chacun.
      Cordialement,
      ARM

      Reply
  3. 3

    Marandrazi

    Maintenant je comprends les gens qui voient en vous, le nègre de service de l’extrême-droite. Ce post a au moins le mérite de prouver que vous êtes un ennemi extrêmement dangereux pour l’unité de l’Archipel des Comores. Vos amis « meilleurs fils » des Comores doivent être fiers de vous. C’est vraiment triste pour un intellectuel de votre niveau de se trouver dans une telle perdition.

    Reply
    1. 3.1

      ARM

      Bonsoir, Monsieur,
      J’attends avec impatience le jour où vous serez capable d’argumenter, d’expliquer, de démontrer, d’exprimer votre point de vue, d’analyser les faits, et de cesser de lancer des accusations et des mesures de privation de la liberté de pensée et d’expression. Avec vous, argumenter ne sert à rien, mais je tiens à vous expliquer ceci:
      1.- Pour créer une nation, il faut un minimum de respect, de tolérance et d’entente entre les membres de la communauté voulant créer ladite nation. La nation est l’acceptation de l’autre dans le respect et la considération.
      2.- Entre Comoriens des différentes îles, ne prévalent que la haine, le mépris et le rejet de l’autre, à cause du sentiment de supériorité de certains.
      3.- Je circule à Mayotte et je vais partout pour recueillir des témoignages sur ce qui s’est passé entre cette île et les Comores. Je vais partout à Mayotte. Je discute avec les Anciens. Ils m’apprennent la réalité. Ce sont des personnes très sympathiques et sincères. J’apprends beaucoup des Mahorais. J’ai de la famille à Mayotte depuis 1861-1863. Parfois, j’apprends des choses tellement surréalistes que je me demande pourquoi les dirigeants comoriens ont été aussi aveuglés par le mépris envers les habitants de Mayotte et de Mohéli.
      4.- La plus grande bêtise que commettent “les bons et vrais Comoriens”, c’est la négation de l’Histoire, qu’ils déforment pour mentir et cacher leurs méfaits. Dès lors, je vous pose une simple question: est-ce que oui ou non vous les Grands-Comoriens et Anjouanais avez été très injustes envers Mohéli et Mayotte? Trouvez-vous normal qu’un Assoumani Azali Boinaheri traite les habitants des autres îles d’êtres inférieurs? Avez-vous vu la vidéo où il insulte les habitants des autres îles, en les traitant d’infériorité pendant que ses Grands-Comoriens présents riaient et applaudissaient?
      5.- Monsieur, je suis le petit-fils d’un Mohélien qui avait pris au collet Saïd Mohamed Cheikh à Mohéli et s’était bagarré avec lui à cause de son mépris envers les autres. Par la suite, mon grand-père, qui était Conseiller général, était victime d’un hoquet. Saïd Mohamed Cheikh arriva à Mohéli et demanda à le voir sur son lit d’hôpital. Après l’avoir vu, “le premier Docteur en Médecine des Comores” dit à son entourage: “Le Mohélien Madi Abdou va mourir là. Je ne signerai jamais son ordre d’évacuation à Tananarive, il pourrait se faire soigner facilement”. Avez-vous appris un jour qu’un Mohélien avait pris au collet Saïd Mohamed Cheikh? Comme vous ne l’avez jamais appris avant, demandez-vous pourquoi on ne le dit pas aux Comoriens.
      6.- Je vous prie de bien vouloir me citer un seul exemple d’une nation fondée sur la haine et le mépris. Croyez-vous réellement que c’est par la négation de l’Histoire et sa relecture que les Comores arriveront à créer une nation?
      7.- Mon séjour à Mayotte m’a appris une chose: les Comoriens ne connaissent pas Mayotte. Même les intellectuels comoriens écrivent n’importe quoi sur Mayotte. J’ai lu les écrits d’une femme comorienne qui a écrit les pires incongruités pathétiques sur Mayotte dans les années 1960-1970, et je suis sûr que cette “chercheuse” n’a jamais discuté avec une personnalité mahoraise et n’a jamais visité Mayotte.
      8.- Toute ma vie durant, je m’exprimerai sur Mayotte et sur les Comores selon mes convictions, mes connaissances, ma sensibilité et ma tête, sans chercher à plaire ou à déplaire. Je ne serai jamais le complice des menteurs qui sèment la haine entre les gens et qui cherchent à détourner la vérité par la suite.
      9.- Je vous laisse m’accuser de tout ce que vous voulez sans supprimer vos commentaires parce que je suis démocrate, tolérant, ouvert même aux idées de ceux avec qui je ne suis pas d’accord, sans chercher à vous accuser de quoi que ça soit. La seule chose que je n’accepte pas est l’injure.
      Cordialement,
      ARM

      Reply
  4. 4

    Moufid

    Bonjour,
    Pendant le règne d’Elback à Ngazidja, un de ses ministres disait sans complexe sur Radio Ngazidja qu’un Anjouanais ne peut devenir un homme meilleur qu’après sa mort. Et ce, après tant d’autres insultes sur les Anjouanais. À ma connaissance, à l’époque, seul Fahmi Said Ibrahim a vu la nécessité de condamner de tels propos. Ce qui en disait long sur ce que pensent tout bas plusieurs grand-comoriens. Des années plus tard, le fou répondant au nom d’Assoumani Azali venait confirmer que le mépris ne s’est guère amoindri. Pire encore, il a montré que d’autres Mohéliens et Anjouanais trouvent tellement normal et plaisant d’être traités d’inférieurs par leurs compatriotes.
    Le vivre ensemble dans l’irrespect et le mépris !!! J’espère qu’un jour il y aura une génération de Comoriens qui aborderont avec réalisme et sincérité cette question de Mayotte pour en tirer les conséquences et bâtir un vrai nouvel ensemble comorien.

    Reply

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

2014 Copyright Lemohelien - Développé par TIB Consulting